Menu
Créer un contenu
restorationorlando.net / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News culture /

Le film interactif : L'histoire et les évolutions d'un genre

News culture
Le film interactif : L'histoire et les évolutions d'un genre
Partager sur :

Le film interactif accompagne le jeu vidéo depuis ses premiers pas et évolue en parallèle de ce dernier. Ce genre codifié exploite les nouveaux supports et surfe sur l’essor des technologies pour se démocratiser sans pour autant s’imposer dans les chaumières. Genre secondaire auprès des cinéphiles et des joueurs, le film interactif trouve désormais un second souffle sur les plateformes digitales avec en première ligne Netflix et son projet Black Mirror : Bandersnatch qui a déjà fait couler beaucoup d’encre. La rédaction de restorationorlando.net profite de ce regain d‘intérêt pour revenir sur les origines du phénomène, ses succès, ses échecs et son avenir.

Il nous faut dans un premier temps poser une définition claire et limpide avant de plonger au coeur du sujet. Faire la distinction entre jeu vidéo et film interactif est primordiale. Le film interactif est une oeuvre aux fins multiples composée de cinématiques scriptées autorisant les spectateurs à effectuer des choix et ainsi influer sur le récit. En ce sens, ce genre se rapproche des Livres dont vous êtes le héros. Mais à la différence des expériences narratives qui pullulent sur le marché vidéoludique, le film interactif se contente du strict minimum niveau gameplay et délaisse toute notion de Game Over au profit d’une expérience fluide et surtout sans échec. Les fins justifient ici les moyens.

Le film interactif : L'histoire et les évolutions d'un genre

Les “Interactive Drama” sont quant à eux une évolution naturelle du jeu d’aventure, et plus particulièrement du Point & Click, fortement axée sur la narration et le scénario. Le point commun entre les productions des studios Quantic Dream, DontNod, Supermassive Games, feu Telttale Games... et les films interactifs réside principalement dans la notion de choix qui découle de l’ensemble de ces oeuvres. D’un point de vue plus philosophique, regarde-t-on un film interactif ou joue-t-on avec ? Aucun terme ne semble convenir. Ce genre est une expérience à part entière. Un film interactif s’expérimente tout simplement.

Le film interactif : L'histoire et les évolutions d'un genre

L’histoire du film interactif débute outre-Atlantique à Montréal lors de l’exposition universelle de 1967. Radúz Činčera présente Kinoautomat dans le pavillon tchécoslovaque, un long métrage (63 minutes) durant lequel les spectateurs votent à 9 reprises entre deux scènes via un modérateur apparaissant sur scène à chaque moment clé pour comptabiliser les voix. Malgré un accueil chaleureux des visiteurs et de la presse (The New Yorker précise : “Le Kinoautomat dans le pavillon tchécoslovaque est un succès garanti de l'Exposition universelle. Les Tchèques devraient construire un monument à l'homme qui a conçu l'idée.”), le film interactif reste dans l’ombre du cinéma traditionnel jusqu’en 1992.

Le film interactif : L'histoire et les évolutions d'un genre

I’m Your Man signe le retour du genre dans les salles obscures. Via un mécanisme installé sur chaque siège, le spectateur est en mesure de voter pour sélectionner à six reprises la suite de ce récit d’une durée de 20 minutes. Néanmoins, le prix exorbitant pour équiper les cinémas et les retours mitigés des critiques freinent la popularisation du genre. Trois ans plus tard, la société de production Interfilm Technologies remet le couvert avec Mr. payback : An Interactive Movie. Cette expérience interactive reprend ainsi le même concept que son aîné sans parvenir à faire éclore le film interactif. Au contraire, les retours désastreux plombent ce dernier.

Le film interactif : L'histoire et les évolutions d'un genre

Si le cinéma boude les films interactifs, le DVD profite des opportunités offertes par l’interactivité pour se démarquer… à l’image du LaserDisc et de la Sega CD quelques années plus tôt. Loin des embardées vidéoludiques du type Dragon's Lair, Time Gal, Quantum Gate… ce support commercialisé dès 1996 lorgne sur les films interactifs. Tender Loving Care réalisé par David Wheeler débarque sur nos lecteurs et PC en ‘98 avec à l’affiche John Hurt, acteur britannique à la carrière prolifique (Rob Roy, Hellboy 2 : Les Légions d’Or maudites, Harry Potter et les Reliques de la Mort…). Ce même réalisateur reprendra du service en 2001 avec Point of View, un nouveau projet interactif sur DVD.

Le film interactif : L'histoire et les évolutions d'un genre

Et les expériences se multiplient aussi bien sur DVD que sur les chaînes de télévision. Des séries de prestige s’intéressent au phénomène et l’embrasse. Attack of the Graske dépoussière la série Doctor Who sur la BBC en 2005 via un mini épisode disponible par la suite sur le site officiel du bon docteur. Le DVD n’est pas en reste et nombreux sont les films, séries et animés intégrant des bonus interactifs. Du Roi Lion à Destination Finale 3, l’interactivité redessine notre approche d’une consommation autrefois linéaire. Et Return to the House on Haunted Hill enfonce le clou en 2007 (et ce n’est pas peu dire pour un film d’horreur) en intégrant un champ des possbiles encore jamais vu à l’expérience cinématographique avec 96 permutations scénaristiques et de multiples fins permises par les supports HD DVD et Blu-ray.

Le film interactif : L'histoire et les évolutions d'un genre

Puis le film interactif disparaît des radars près d’une décennie. A l’exception de quelques tentatives éparses et discrètes, le genre périclite faute de boîtes de production aventureuses et de projets à fort potentiel avant de revenir sur le devant de la scène grâce à l’émergence de plusieurs plateformes en ligne de diffusion de contenu audiovisuel. Netflix, pionnier dans ce domaine, tente d’abord timidement avec Puss in Boots (2016) avant de frapper fort et surtout coup sur coup avec Minecraft : Story Mode puis Black Mirror : Bandersnatch. Ce dernier fait l’effet d’une bombe. Les réseaux sociaux s’emparent alors du phénomène tandis que le film interactif renaît de ses cendres sous la baguette de Netflix.

Le film interactif : L'histoire et les évolutions d'un genre

Cet épisode spécial de Black Mirror n’est pas exempt de défauts. Le 61% de Metacritic témoigne d’une certaine scission des avis auprès des critiques ayant succombé à l’appel de l’interactivité. Toutefois, Netflix est en passe de remporter son pari. Joueurs initiés et néophytes vidéoludiques se retrouvent autour de cette expérience singulière. D’après un sondage effectué via le compte Twitter de restorationorlando.net, un tiers de nos followers ont testé cet épisode tandis que 20% comptent bien le faire dans un avenir proche. Le message est bel et bien passé. Et ces diffuseurs d’un genre nouveau, qui s’émancipent du format physique, touchent Monsieur tout le monde via une offre dématérialisée disponible sur TV, PC, consoles de salon et appareils mobiles. Au-delà de l’offre pléthorique, c’est cette accessibilité à l’heure de la 4G qui amplifie l’impact d’une telle expérience ludique. Si Black Mirror : Bandersnatch est à l’heure actuelle un excellent coup marketing, nul doute que Netflix et bientôt Disney+ pourraient se pencher sur le film interactif avec attention.

Black Mirror : Bandersnatch a occupé les nuits paisibles de nombreux spectateurs au cours des vacances de fin d’année 2018 et démocratisé le film interactif auprès du plus grand nombre. Ce genre qui évolue sans cesse depuis un demi siècle reprend des couleurs. Reste à savoir si ce soubresaut donnera naissance à de nombreux projets ou restera une onde à la surface de l’eau.

Profil de Silent_Jay,  restorationorlando.net

COMMENTAIRES


Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
GreyGoar
GreyGoar
MP
le 07 janv. à 11:14

1988, TF1 : "Salut les Homards" l'origine du feuilleton interactif http://fr.wikipedia.org/wiki/Salut_les_homards

Lire la suite...
hellnight
hellnight
MP
le 07 janv. à 09:53

bandersnatch aurait pu être super jouissif, mais il a survolé son sujet... on a aussi plus l'illusion d'avoir un choix alors que le récit est quand même très figé.(le mec le dit d’ailleurs en parlant de son jeu: le joueur pense choisir alors que je choisi pour lui)
j'ai trouvé aussi le choix "netflix" assez pénible... ça aurait pu être un mise en abime cool mais en fait ça ressemble a du marketing grossier assez pitoyable

Lire la suite...
daflen
daflen
MP
le 06 janv. à 23:09

Y a aussi le clip « words hurt » des naive new beaters base sur ce concept

Lire la suite...
camus34
camus34
MP
le 06 janv. à 21:53

tester late shift si vous aimez le genre

Lire la suite...
SuperiorX
SuperiorX
MP
le 06 janv. à 21:35

Vous auriez pu parler des Uncharted 4 et GOW

Lire la suite...
Maximuuus
Maximuuus
MP
le 06 janv. à 20:31

primordiale... y'a des trucs qui me choquent comme ça...
a quand les "je ne s'est pas" et autres choses du genre a coté des verbes inventés comme "candidater" sur ce site...

Je suis loin d'être un magnat de l'orthographe mais sérieux quoi... JV où pas c'est du journalisme... faite un effort...

Lire la suite...
saveking
saveking
MP
le 06 janv. à 19:19

Et dire que Black mirror (que je trouve sympa du reste) décline de Charlie Brooker, un des directeurs d'une boite filiale d'Endemol (loft story et toute ces émissions culturelles),comme quoi!

Lire la suite...
Tommy_Wiseau22
Tommy_Wiseau22
MP
le 06 janv. à 14:53

Le meilleur film interactif pour moi c'est Until Dawn et c'est un jeu Sony ololol

Lire la suite...
Boltono95000
Boltono95000
MP
le 06 janv. à 13:13

moi perso je trouve cette tendance réjouissante, le jeu vidéo prend plus d’ampleur et qui sait, ça se trouve Netflix va devenir un géant du jeu vidéo interactif en produisant ses propres aventures pour ses séries originales.

et demain les séries netflix en vr interactives, le must.

du BlackMirrors irl

la sf est ko par la réalité.

Lire la suite...
Commentaire édité 06 janv., 13:14 par Boltono95000
LittleBoots
LittleBoots
MP
le 06 janv. à 12:41

Non mais vous êtes incroyable... votre manque de culture me désespère à chaque fois. En 2018 est sorti Mosaic de Soderbergh une série... interactive. SURPRISE.
A croire que c'est juste un article pour faire de la pub à Netflix, les génies, les visionnaires alors que non pas du tout. Sans parler que l'épisode de Black Mirror est totalement décevant et la promesse de réellement choisir n'est pas réelle.

Lire la suite...
Commentaire édité 06 janv., 12:43 par LittleBoots
Top commentaires
ZeKidPaddle
ZeKidPaddle
MP
le 05 janv. à 16:02

Super Artcile Jay !
Et je remercie Netflix d'avoir osé ce coup la !
Le film est pas super fou, clairement. J'ai du le "refaire" (ou le re regarder, chacun choisira le terme) 3 fois en essayant divers chemin, et clairement, c'est super fluide. C'est d'une facilité déconcertante !
Bref, j’espère que ça laissera la voie ouverte a d'autre car y'a moyen de faire des films de folies avec ce principe la !

Lire la suite...
Afropepi
Afropepi
MP
le 05 janv. à 15:58

Detroit become human :coeur:

Lire la suite...
Boutique
  • Console Nintendo Switch avec Joy-Con - rouge néon/bleu néon
    292.49 €
  • Kingdom Hearts 3
    49.50 €
  • Super Smash Bros - Ultimate (Nintendo Switch)
    51.49 €
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Kingdom Hearts III
    PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Mortal Kombat 11
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
restorationorlando.net